Imprimer cette page

Nos approches thérapeutiques

Visant la modification des pensées et des comportements problématiques, notre programme thérapeutique est basé sur l’approche cognitivo-comportementale.

Cette approche reconnue dans le traitement des dépendances ainsi que dans le traitement des problématiques associées s’articule, au quotidien, autour des principes de base de la psychothérapie émotivo-rationnelle d’Albert Ellis ainsi que de la thérapie de la réalité de William Glasser. Ces approches ciblent le changement de comportements. Une prise de conscience des idées et des comportements adoptés et le développement de nouveaux moyens concrets permettant de retrouver un équilibre.

Ces approches cognitivo-comportementale consistent à diminuer les comportements symptomatiques (inacceptables) par des techniques de déconditionnement et de reconditionnement. Or, tout comme l’approche cognitivo-comportementale la psychothérapie émotivo-rationnelle cherche à mettre en perspective la restructuration cognitive ainsi que certains comportements inadéquats. Pour ce faire, la personne identifie ses pensées plus ou moins irréalistes, les émotions qui en découlent ainsi que les comportements qu’elle utilise dans différentes situations et qui s’avèrent inadéquats.

Quant à la thérapie de la réalité, elle repose sur quatre grands principes fondamentaux :

 

La thérapie de la réalité est un processus d’intervention qui vise à aider les personnes à exercer un meilleur contrôle sur leur vie.

Elle suggère des stratégies spécifiques axées sur le positif et exemptes de coercition, afin de permettre à la personne d’exercer et de reprendre le pouvoir sur sa vie et de satisfaire ses besoins afin de permettre le retour à l’équilibre et d’augmenter la confiance en soi.

De plus, la thérapie de la réalité par l’acquisition de nouvelles habiletés plus efficaces donne accès à de meilleures relations interpersonnelles, à une meilleure capacité d’affirmation et de résolution de problèmes. Par conséquent, la thérapie de la réalité permet aussi tout comme l’approche cognitivo-comportementale, de miser sur la responsabilisation de la personne à l’égard de son propre changement et se fonde sur le principe voulant qu’il soit possible de remplacer un comportement indésirable (inadéquat) par d’autres comportements plus souhaitables (adéquats).

 

Le Rucher Centre de traitement des dépendances
4932, rue Pierre-Georges-Roy, C. P. 9
Saint-Augustin-de-Desmaures, QC
G3A 1V9 Canada
Tél. : 418 872-0110
Téléc. : 418 872-6099
www.centrelerucher.ca